Hidradénite suppurée

L’hidradénite suppurée est une forme d’acné à ne pas confondre avec l’acné vulgaire. Il s’agit d’une maladie cutanée inflammatoire chronique qui affecte en Suisse environ 80 000 personnes.

L’hidradénite suppurée en bref

De nombreuses personnes confondent l’hidradénite suppurée, dans un premier temps, avec une acné conventionnelle telle qu’elle se déclare à l’adolescence. Mais cette maladie cutanée, qu’on appelle aussi acné inversée, n’a rien à voir avec les changements hormonaux typiques de l’adolescence. Dans l’hidradénite suppurée, le système immunitaire se dérègle et son activité se dirige contre l’organisme lui-même, ce qui provoque l’apparition de nodules purulents et d’abcès au niveau des plis cutanés. Les jeunes adultes au début de la vingtaine sont les plus fréquemment touchés. L’hidradénite suppurée est également plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. On observe aussi une prédisposition génétique: il n’est pas rare que le père ou la mère et/ou les frères et sœurs soient aussi concernés par la maladie.

Qu’est-ce que l’hidradénite suppurée?

Des nodules purulents et des abcès sont typiques de l’hidradénite suppurée. Ces lésions se forment surtout là où il y a un frottement entre des surfaces de peau et une forte concentration de glandes sudoripares, par exemple au niveau des aisselles, des seins, de l’aine ou des parties intimes. Les faces internes des cuisses peuvent aussi être le siège de la maladie. Les zones cutanées enflammées sont généralement douloureuses et peuvent avoir une odeur désagréable.

Quelles sont les causes de l’hidradénite suppurée?

La cause de l’hidradénite suppurée demeure inconnue à ce jour. Il est par contre certain que l’hidradénite suppurée résulte d’un dérèglement du système immunitaire, lequel prend pour cible l’organisme lui-même. Les glandes sébacées et les follicules pileux deviennent le siège d’inflammations. On a longtemps supposé que l’origine de l’hidradénite suppurée se trouvait dans les glandes sudoripares. C’est ce qui explique le terme médical d’hidradénite suppurée (inflammation de la glande sudoripare).

De quels symptômes souffrent les personnes concernées?

Bien que les signes ne soient visibles qu’au niveau de la peau, cette maladie inflammatoire peut affecter l’ensemble du système immunitaire. Par conséquent, les personnes atteintes d’hidradénite suppurée souffrent aussi d’autres maladies associées telles que la polyarthrite rhumatoïde (maladie inflammatoire des articulations), la maladie de Crohn (maladie inflammatoire de l’intestin) ou de dépression.

Quelles sont les options de traitement?

L’hidradénite suppurée est à ce jour incurable mais peut être relativement bien traitée. Le traitement dépend des symptômes et des besoins des personnes concernées. Les antibiotiques soulagent les symptômes et circonscrivent l’infection. Des médicaments spécifiques tels que les médicaments biologiques peuvent freiner les processus inflammatoires dans le corps et améliorer ainsi les lésions cutanées douloureuses. De plus, des interventions chirurgicales, de plus ou moins grande envergure, permettent d’ouvrir ou d’exciser les abcès et les nodules. Seule une clarification avec un dermatologue aide les personnes concernées à mener une vie avec le moins de symptômes possible.

De plus amples informations sur l’hidradénite suppurée sont disponibles sur https://www.acneinversa.ch/fr/