Cancers du sang

Le terme de cancer du sang regroupe différentes formes de cancer qui affectent le sang, la moelle osseuse ou le système lymphatique. Un cancer du sang se développe lorsque des cellules sanguines dégénérées se multiplient de manière incontrôlée et qu’elles affectent ainsi les fonctions normales du sang. On distingue trois types de cancer du sang:

Leucémie

La leucémie survient lorsque les différents types de cellules sanguines se multiplient de manière excessive. Il s’agit en général des globules blancs (leucémie signifie en grec «sang blanc»). Bien qu’ils soient produits en grand nombre, ces globules blancs ne sont pas fonctionnels et ils supplantent les cellules sanguines saines. La leucémie peut survenir très soudainement et s’aggraver rapidement (leucémie aiguë) ou alors progresser lentement (leucémie chronique). Les leucémies aiguës, comme par exemple la leucémie myéloïde aiguë (LMA), peuvent se déclarer chez des personnes de tous âges. Les leucémies chroniques touchent cependant surtout les personnes âgées.
Avec 25% de tous les nouveaux diagnostics de leucémie, la leucémie lymphoïde chronique (LLC) est la forme la plus fréquente.

Lymphomes

Les lymphomes sont des maladies malignes du système lymphatique. Un certain type de globules blancs appelés lymphocytes prolifèrent de façon incontrôlée dans les ganglions lymphatiques et, avec le temps, supplantent les lymphocytes sains. Le système immunitaire et l’hématopoïèse (formation du sang) sont par conséquent affaiblis. On distingue la maladie de Hodgkin (lymphome ainsi nommé d’après le pathologiste Thomas Hodgkin) de tous les autres lymphomes non hodgkiniens.
En Suisse, 1700 personnes sont atteintes chaque année d’un lymphome. Les lymphomes non hodgkiniens représentent environ 85% de tous les cas de lymphomes.

Myélome multiple

Le myélome multiple est une maladie des plasmocytes, un type particulier de cellules sanguines dans la moelle osseuse. On parle aussi de «cancer de la moelle osseuse». Les plasmocytes malades (cellules myélomateuses) se multiplient de manière incontrôlée et forment des amas cellulaires. Ils supplantent les cellules sanguines saines et peuvent entraîner une dégradation de la substance osseuse.
Avec environ 17% de tous les nouveaux cas, le myélome multiple est le deuxième cancer du sang le plus fréquent après le lymphome non hodgkinien.

Le rôle d’AbbVie dans la recherche sur les cancers du sang et leur traitement

Les symptômes du cancer du sang sont souvent relativement peu spécifiques. Les signes doivent néanmoins être pris au sérieux, car une détection précoce d’un cancer du sang peut s’avérer décisive. Grâce aux progrès importants réalisés par la recherche médicale, il est désormais possible de guérir certains types de cancer du sang. Mais d’autres formes de cancer du sang restent difficiles à traiter. AbbVie veut améliorer les traitements en question, notamment pour les patients atteints d’un cancer du sang et dont le pronostic est mauvais. Les types de cancer reflétant d’importants besoins en nouveaux traitements efficaces sont au cœur des activités de recherche d’AbbVie.
C’est pourquoi AbbVie accorde une attention toute particulière aux cancers du sang.