Virus RS

Le virus respiratoire syncytial (VRS) peut provoquer des maladies des voies respiratoires. Présent notamment pendant la saison des refroidissements, le VRS est très contagieux. Il est particulièrement dangereux pour les nourrissons et les enfants en bas âge.

Le virus RS en bref

VRS est l’acronyme de virus respiratoire syncytial. Présent partout dans le monde, ce virus peut déclencher des maladies des voies respiratoires. Il est notamment dangereux pour les nourrissons et les enfants en bas âge. Dans ce groupe d’âge, c’est même le principal agent pathogène à l’origine d’infections des voies respiratoires. À l’image des virus responsables des rhumes, le VRS est surtout présent pendant la saison des refroidissements, c’est-à-dire en automne, en hiver et au printemps.

Qu’est-ce que le virus RS?

Au début, une infection par le VRS ressemble souvent à un simple rhume, car elle survient surtout pendant la saison froide. Comme d’autres agents pathogènes, le virus se transmet par l’inhalation de minuscules gouttelettes dans l’air (à la suite d’une toux ou d’un éternuement). Cependant, il peut aussi entrer dans le corps par d’autres voies comme la bouche ou le nez – par exemple lorsqu’un enfant met ses doigts à la bouche. Le VRS survit pendant plusieurs heures sur des surfaces diverses et reste contagieux. Comme il s’écoule un peu moins d’une semaine avant que la maladie se déclare, le virus peut être transmis à d’autres personnes sans qu’aucun signe de maladie n’apparaisse.

De quels symptômes souffrent les personnes concernées?

Au cours de sa première ou deuxième année de vie, pratiquement chaque enfant est atteint d’une infection par le VRS. Le diagnostic est difficile car les enfants et les adultes en bonne santé ne présentent en général que des symptômes légers, semblables à ceux d’un refroidissement tels qu’un rhume ou une légère fièvre. Cependant, les prématurés et les nourrissons atteints de maladies pulmonaires ou de malformations cardiaques congénitales courent un risque nettement plus élevé, car leurs poumons et leur système immunitaire ne sont souvent pas encore complètement développés. Par conséquent, cette population à risque peut développer des affections des voies respiratoires et des poumons, voire une pneumonie. Dans le cas d’une infection aiguë par le VRS, il n’existe toujours pas de traitement permettant de combattre la cause de la maladie. Il est toutefois possible de traiter les symptômes et de prévenir l’infection en prenant des mesures d’hygiène particulières.

Mesures d’hygiène permettant de prévenir l’infection:

  • Se laver les mains
  • Veiller à la propreté de tous les objets avec lesquels l’enfant est en contact
  • Éviter les endroits où il y a beaucoup de monde pendant la saison des refroidissements
  • Si l’on est soi-même enrhumé, se tenir à l’écart des nourrissons et des enfants en bas âge
  • Ne pas fumer
  • Vacciner les prématurés présentant des facteurs de risque