Uvéite

L’uvéite est une inflammation oculaire qui apparaît souvent en association à une autre maladie. Non traitée, elle peut entraîner des lésions permanentes de l’œil. Des traitements innovants aident à maîtriser l’uvéite.

L’uvéite en bref

En principe, toute personne quel que soit l’âge peut être atteinte d’une uvéite. Cette inflammation oculaire apparait le plus fréquemment dans la tranche d’âge entre 20 et 65 ans. Mais, il arrive aussi qu’une uvéite se déclare chez des enfants. Dans ce cas, elle est souvent associée à une arthrite juvénile idiopathique (AJI).

Qu’est-ce que l’uvéite?

Le terme d’uvéite regroupe diverses inflammations de l’œil avec atteinte de l’uvée. L’uvée est la membrane de l’œil comprenant l’iris, le corps ciliaire et la choroïde. D’autres parties de l’œil comme la rétine ou le corps vitré peuvent aussi être touchées. La forme la plus fréquente est l’uvéite antérieure ou iridocyclite. Elle comprend une inflammation de l’iris, du corps ciliaire ou des deux. On distingue aussi l’uvéite moyenne et postérieure. Si plusieurs zones sont touchées, on parle de panuvéite ou d’uvéite diffuse.

Alors que certaines formes sont aiguës et de durée limitée, d’autres formes d’uvéite peuvent avoir une évolution chronique.

Quelles sont les causes de l’uvéite?

On distingue deux formes d’uvéite. L’uvéite infectieuse peut être causée par des agents pathogènes tels que des virus, des bactéries, des champignons ou des parasites. Les processus inflammatoires causés par l’infection sont susceptibles d’affecter les différentes membranes oculaires. L’uvéite est parfois due à une réaction du système immunitaire qui s’active contre le propre organisme du patient. Dans ce cas, on parle d’uvéite non infectieuse. Chez plus de la moitié des patients, l’uvéite non infectieuse se développe dans un contexte de maladie rhumatismale sous-jacente.

De quels symptômes souffrent les personnes concernées?

Les symptômes dépendent du type d’uvéite. Il peut s’agir d’une vision floue ainsi que de la vision de stries ou de flocons. Souvent, une baisse de l’acuité visuelle est le premier signe d’uvéite.

Quels sont les traitements à disposition?

Le traitement de l’uvéite dépend de la gravité de la maladie et de la partie de l’œil qui est touchée. Le fait qu’un seul œil ou les deux yeux soient touchés est également déterminant. De plus, lors du choix du traitement, il faut toujours tenir compte du type d’uvéite: est-elle infectieuse ou non? Sur la base de ces éléments, le médecin décide des médicaments à utiliser: les préparations de corticostéroïdes et les immunosuppresseurs sont des options possibles en cas d’uvéite non infectieuse. Il arrive aussi qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire. Insuffisamment traitée, la maladie peut, avec le temps, entraîner des séquelles définitives au niveau de l’œil, voire la cécité.